LA FRANCE ET POUTINE

LA FRANCE ET LE PRESIDENT POUTINE

On peut aimer ou détester Poutine. C’est selon , mais on ne peut lui reprocher de s’être engagé dans une restauration de l’histoire de la nation Russe : respect de l’histoire ( réhabilitation de la famille Romanov) , reconnaissance de la religion orthodoxe avec les innombrables restaurations d’églises et cathédrales, restauration du patrimoine national, monuments et palais. Tout cela après les innombrables destructions du régime communiste.

Le renouveau de la Nation Russe auquel s’applique Poutine l’incite à rappeler un principe essentiel : le respect de la Nation . Voilà pourquoi, je pense que ce qu’il a dit, le 4 février 2013 devant la Douma, pourrait fort bien s’appliquer à la France :

En Russie, nous vivons Russes. Toute minorité, de n’importe où, si elle veut vivre en Russie, travailler et manger en Russie, doit parler le Russe , et doit respecter les lois russes.

« S’ils préfèrent la Charia, alors nous leur conseillons d’aller aux endroits où c’est la loi du pays. La Russie n’a pas besoin de minorités.

« Les minorités ont besoin de la Russie, et nous ne leur accorderont pas de privilèges spéciaux, ni n’essaieront de modifier nos lois pour répondre à leur désirs, peu importe la force avec laquelle ils crient à la discrimination.

« On ferait mieux d’apprendre du suicide de l’Amérique, de l’Angleterre, de la Hollande et de la France, si nous voulons survivre en tant que nation .

« Les coutumes et les traditions russes ne sont pas compatibles avec l’absence de culture ou les moyens primitifs de la plupart des minorités.

« Quand ce corps législatif honorable pense à la création de nouvelles lois, il faut avoir à l’esprit l’intérêt national, en gardant à l’esprit que les minorités ne sont pas les Russes.

ImprimerE-mail