FRANCAIS DE SOUCHE

FRANÇAIS DE SOUCHE … fier de l’être

Par les temps qui courent, il devient difficile d’être ce que l’on est. La bien-pensance et son cortège d'associations affidés nous impose un « diktat » de la pensée. La parole est désormais surveillée et l’on cherche à gommer la réalité pour en faire une image doctrinaire.

Je revendique le fait d’être un « petit banc » et un « souchien ». Je suis et représente, contrairement  à ce que l’on veut nous faire croire, la grande majorité des Français , 50 millions de français voir plus . Le « reste » c'est la minorité des français d’adoption ….ceux qui n’ont pas fait la France, mais qui en profitent.

Je suis Français de souche et fier de l’être. Ma famille se perd dans la nuit des temps de l’histoire de notre peuple. Comme des centaines de milliers, elle a construit notre pays : avec la misère, la pierre, le sang.

Elle peuple nos cimetières par centaines et sont disséminés dans toute la France. De l’Anjou en Picardie, du Berry en Bourgogne.

Certains sont inscrits sur les Monuments aux morts. D’autres ont disparu à Verdun ou ont été gazés. Tout cela les nouveaux arrivants ne l’effaceront jamais , même au prix  de mon sang.

Pour eux , pour les Français de souche, je demande le respect . Même si la haine transpire.

Bernard GILLIER

 

ImprimerE-mail