Gracchus BABEUF : l'arpenteur et la Révolution

La propriété est, comme la liberté, au cœur de toutes les révolutions.

Evoquer la vie de François-Noël Babeuf, ce  jeune homme aux idées très controversées, c’est être pris dans le tourbillon de la Révolution  Française.

Autodidacte, il fut saute-ruisseau, arpenteur,  feudiste, commissaire à terrier, « écrivassier » comme il se désignait, Journaliste politique avec son journal « le Tribun du Peuple », avant de   devenir le révolutionnaire intransigeant que nous connaissons.

Ses métiers l’ont mis au contact de la dure      réalité du « terrain ». La misère des paysans et les insolents privilèges des riches seigneurs et gros propriétaires terriens de l’Ancien Régime ont forgé ses idées subversives.

La propriété fut le support de toute son action  révolutionnaire. Il faut que chaque citoyen, disait-il, dispose d’une « propriété modique » pour    vivre décemment.

Sa vie, qui prit fin sur l’échafaud, nous rappelle que la propriété, dans son sens le plus large, fut une lutte de tous les instants durant cette période.

L’auteur conclut en apportant quelques exemples concrets sur les risques actuels qui planent sur un des principaux acquis de la révolution française : le droit sur la propriété   foncière.

 

Editeur: AUTO-EDITION

ISBN: 978-2-36349-008-7

pages: 260

prix: 22€