Arpenteur au siècle des lumières

 

XXIè siècle : Il paraît que dans quinze ans, un métier actuel sur deux aura disparu… Pour notre mémoire collective, il est grand temps de s’intéresser à ceux qui déjà n’existent plus. L’ARPENTEUR en fait partie, remplacé depuis longtemps par le géomètre et le géomaticien.

XVIII siècle : Le Siècle des Lumières a fait évoluer les esprits et… les métiers. Comment se situait l’arpenteur à l’époque de son âge d’or ?

De sa participation à la réalisation du système hydraulique des Fontaines du Château de Versailles à l’établissement des livres–terrier de la Noblesse et du Clergé, en passant par l’implantation des forteresses de Vauban, la gestion du patrimoine des grands de ce monde, le bornage des limites communales, les ventes des biens nationaux, ils sont alors plus de dix mille sur le territoire de France.

Arpenteur juré, il faisait respecter ou appliquait les décisions de justice. Impliqué dans les grands évènements de la Révolution Française, il connaîtra la guillotine. Aventurier, il franchira aussi la Méditerranée pour mesurer la vallée du Nil au pas des chameaux. Téméraire, il ira ailleurs, bien plus loin, aux côtés de La Pérouse par exemple (1787). Le graphomètre d’arpenteur et le pied-de-roi retrouvés au fond des océans, dans les épaves de la Boussole et de l’Astrolabe, peuvent l’attester…

Une passionnante et historique activité relatée par l’auteur.

Editeur: AUTO-EDITION

ISBN: 978-2-36349-003-2

pages: 386

prix: 25€

contacter l'auteur